• Le XVIIIème siècle


Après le règne de Louis XIV (décédé en 1715), la population de la France augmente car elle n’a pas été envahie de 1715 à 1789.

En Bretagne, suite à la "Corvée des Grands Chemins", le réseau des routes qui ne comptait que 1500 km en 1750, en comprend près de 4000 en 1789.

Pour les paysans, les droits de banalité (moulin, four, pressoir), des droits féodaux, constituent une fiscalité contraignante - ce qui provoquera leurs doléances écrites dans "Les Cahiers de Doléances de Puceul".

Edmé Cottin, seigneur de Saffré, en 1785, demande l’abolition des justices seigneuriales "écrasantes pour le peuple".

L’Assemblée Nationale constituante vote la supression des privilèges le 4 août 1789.

Cependant, pour fonder la République, le comité de salut public et le tribunal révolutionnaire font régner par la terreur. Ainsi que l’on peut le découvrir dans les peintures de ce vitrail dans l’église Saint Martin.

Pendant le Révolution, Puceul vote avec Nozay pour les élections des assemblées primaires. La neutralité de Nozay, durant la Révolution, lui a permis de ne pas donner un seul de ses ressortissants à l’échafaud.


Vitrail de l’église St Martin de Puceul.
En arrière plan la statut de la vierge confiée à une enfant par un Républicain.

Stèle du Grand Chemin, 1959. Initiative du curé Victor Guillé.

Stèle funéraire érigée à l’endroit où fut enterré un abbé tué pendant la Révolution. Réalisation de Gilbert Massé, artisan local.



Mairie de Puceul - 16 rue de la Mairie - 44390 Puceul
Tel : 02 40 51 35 54 / mairie@puceul.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 8h45 à 12h45

Crédits photographiques : Didier TEFFO (sauf mentions particulières)

Mentions légales - Site fonctionnant sous Spip

Mairie de Puceul